Evaluation du Système Local d'Information Sanitaire (SLIS) avec les Outils: PRISM Rapport


PDF document icon TR-14-104-FR.pdf — PDF document, 2,166 kB (2,218,210 bytes)

Author(s): MEASURE Evaluation

Year: 2014

Abstract:

Le Mali est un pays enclavé de l’Afrique de l’Ouest, classé 178ème sur 182 pays selon l’Indice de développement humain des nations Unies. Malgré les récents progrès réalisés au Mali des efforts considérables restent à faire sur beaucoup d’indicateurs de santé sur le plan mondial: la mortalité maternelle est de 464 décès pour 100000 naissances vivantes; la mortalité chez les enfants de moins de 5 ans est de 98 décès pour 1000 naissances vivantes; et la mortalité infantile est estimée à 58 décès pour 1000 naissances vivantes. La malnutrition est un facteur majeur contribuant à la mortalité maternelle et infantile, et 38% des enfants souffrent de malnutrition chronique.

L’environnement au Mali, est caractérisé par un faible accès à l’eau potable et aux services d’assainissement de base; les conditions d’hygiène y sont précaires. Selon l’Enquête Mondiale sur la Santé 2006, 39,7% de la population ont accès à l’eau potable de sources aménagées, avec une disparité entre le milieu urbain 51,3%, et le milieu rural 34,5%.

Le recensement général de la population de 2009 avait estimé la population totale du Mali à 14.517.176, presque le double de la population il y a 20 ans (1987: 7.696.348); le taux d’accroissement de la population a augmenté de 2,4% à 3,6% pendant la même période. L’indice synthétique de fécondité est de 6,1 enfants par femme, avec un taux de prévalence contraceptive moderne de 9,9%. L’Enquête démographique et santé (EDSM-V, 2013) estime que 39 % d’enfants de 12-23 mois ont été complètement vaccinés et 12% n’ont reçu aucun vaccin, les autres (49%) ont été partiellement vaccinés.

De manière spécifique, 84% des enfants ont reçu le BCG ; dans 80% des cas, les enfants ont reçu la première dose de DTCoq (ou de Pentavalent) ; dans une proportion encore plus élevée (84 %), ils ont reçu la première dose de polio ; et 72% d’enfants de 12-23 mois ont été vaccinés contre la rougeole. La dose de Polio 0 (à la naissance) a été reçue par près des deux tiers des enfants (64%).

La prévalence de la parasitémie palustre est 52% (EDSM-V, 2013), en hausse comparée à 38% (Enquête d’anémie et de parasitémie, 2010). La prévalence du VIH est basse au Mali, estimée à 1,3%, comparativement aux autres pays au Sud du Sahara. Néanmoins, la prévalence du VIH est très élevée chez les travailleuses du sexe (24,2%) et les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (MSM) (17%-35%).

This document is not available in print from MEASURE Evaluation.

Shopping Cart
You have 0 item(s) in your cart.
Search Publications
Match against Title and Abstract.
Match Author Names.
Search publications have hard copy available