Rencontre annuel conjointe des responsables des systèmes nationaux d'information sanitaire (SNIS) et de la surveillance intégrée de la maladie et riposte (SIMR) avec les partenaires techniques et financiers de l’espace CEDEAO: RAPPORT GENERAL


PDF document icon ws-15-25-fr.pdf — PDF document, 2,737 kB (2,802,743 bytes)

Author(s): West African Health Organization, Organisation Ouest Africaine de la Santé, Organização Oeste Africana da Saúde

Year: 2015

Rencontre annuel conjointe des responsables des systèmes nationaux d'information sanitaire (SNIS) et de la surveillance intégrée de la maladie et riposte (SIMR) avec les partenaires techniques et financiers de l’espace CEDEAO: RAPPORT GENERAL Abstract:

La réunion conjointe 2015 des responsables des systèmes nationaux d'information sanitaire (SIS) et de la surveillance intégrée de la maladie et riposte (SIMR) de l’espace CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) s’est tenue du 18 au 21 mai 2015 à Accra au Ghana. Convoqués suite au déclenchement de la crise de la maladie à virus Ebola qui est toujours en cours dans certains Etats membres, les participants ont discuté autour du thème « Renforcer la capacité opérationnelle des systèmes d'information sanitaire post-Ebola en Afrique de l'Ouest ».

Organisée par le ministère Ghanéen de la Santé, cette conférence a été co-organisée par l’Organisation ouest africaine de la Santé l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) et l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), avec l’appui de MEASURE Evaluation, l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), et l’Organisation Mondiale de la Santé l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Plus de 150 participants venus des 15 pays membres de la CEDEAO ainsi que les partenaires régionaux et internationaux, les organisations non gouvernementales, les institutions académiques et le secteur privé ont passé en revue les leçons apprises relatives à la performance des systèmes d'information sanitaire, les considérations techniques et politiques, et les besoins et priorités d'action. Par des échanges d’informations, d’expériences et de perspectives, la réunion a servi de cadre majeur à l’élaboration de solutions à cette préoccupation qui est de réussir à long terme « l’interopérabilité » des systèmes d'information sanitaire en Afrique de l’Ouest ; c’est-à-dire donner la capacité aux gouvernements, aux prestataires de soins de santé et aux communautés à accéder à et à échanger des informations relatives à la santé. 

La réunion avait pour objectifs de:

  • Analyser l'organisation et la performance des systèmes nationaux d'information sanitaire et les systèmes de surveillance épidémiologique et de riposte afin d’en identifier les forces, les faiblesses et les leçons apprises dans la crise de la maladie à virus Ebola ;
  • Identifier des mécanismes et des actions concrètes pour soutenir l'intégration des systèmes de gestion de l’information sanitaire dans les Etats membres ;
  • Elaborer des plans d'action pour renforcer la capacité institutionnelle et opérationnelle des systèmes nationaux d'information sanitaire dans les Etats membres et suivre la mise en œuvre des interventions proposées.

Au moment où les pays passent de la riposte à l’épidémie d’Ebola à une planification sur le plus long terme, ils se devront de concevoir des systèmes d'information sanitaire qui soient durables et axés sur les besoins de chaque pays. Pour atteindre cet objectif, le renforcement des capacités du personnel à tous les niveaux se veut essentiel, notamment le renforcement des capacités en analyse et en utilisation des données au niveau le plus bas du système sanitaire, pour que les établissements de soins de santé et les collectivités soient en mesure d’identifier les problèmes et d’en prendre les mesures appropriées.   La coordination et l’harmonisation des approches en vue de renforcer les systèmes d'information sanitaire constituent un aspect essentiel de l'engagement partagé à l'échelle internationale pour empêcher la dévastation sociale et économique et la souffrance humaine que les maladies infectieuses peuvent infliger. Le renforcement de la capacité opérationnelle des systèmes d'information sanitaire dans la région ouest africaine fera également progresser les efforts à une plus grande échelle en vue d’améliorer les soins de santé et une meilleure santé pour tous.

This publication is also available in the following language:
English
Portuguese

This document is not available in print from MEASURE Evaluation.

Shopping Cart
You have 0 item(s) in your cart.
Search Publications
Match against Title and Abstract.
Match Author Names.
Search publications have hard copy available